la-vie-eco

[La Vie Eco]Stages : l’inadéquation entre les attentes des étudiants et les besoins des managers persiste

Les offres de stages ont augmenté sensiblement par rapport à l’année dernière. Commerciaux et informaticiens sont les plus recherchés. Les entreprises qui versent des indemnités sont rares et les montants sont modiques.

Stagiaires.ma, première plateforme gratuite de mise en relation entre étudiants et recruteurs, publie son baromètre 2014 sur les dernières tendances des pratiques de stages. Cette étude réalisée auprès d’un échantillon représentatif de 3200 étudiants ayant effectué au moins un stage et de 340 managers et responsables RH avait pour objectif de mesurer l’évolution du secteur des stages et stagiaires au Maroc. Il en ressort que les offres de stages ont augmenté sensiblement par rapport à l’année dernière. 41% des entreprises ont déclaré avoir fait appel aux stagiaires durant ce premier semestre contre 38% l’année dernière. Cela contraste avec le besoin en termes de stagiaires exprimé par les entreprises qui reste très élevé : 91% en 2014 contre 84% pour l’année précédente.

L’indécision des entreprises s’explique en partie par le manque de qualité des profils des étudiants, suivi de la difficulté liée à la disponibilité des étudiants, ainsi que celle relative à la méconnaissance des sources de recrutement. Pour leur part, les étudiants enquêtés évoquent surtout les difficultés liées au choix de l’entreprise (81%) et à la réactivité de cette dernière (66%).

L’enquête montre également une inadéquation entre les attentes des uns et des autres en matière de besoins exprimés. Alors que les demandes de stage formulées par les étudiants concernent principalement les secteurs de l’informatique (21%), du marketing et de la communication (19%) et des RH (18%), les entreprises recherchent surtout des commerciaux (57%) et des informaticiens (39%).

Insatisfaction du séjour en entreprise pour plus de la moitié de l’échantillon

Viennent ensuite les secteurs de la finance et gestion, ainsi que du marketing et de la communication avec respectivement 31% et 28%.
Autre écart constaté, la durée du stage. 21% des entreprises interrogées souhaitent offrir des stages de longue durée (6 mois et plus), tandis que 4% seulement des étudiants manifestent le souhait d’effectuer des stages d’une telle durée.
La durée moyenne des stages recherchés par les étudiants est comprise en 2 et 4 mois (plus de 70%), au moment où du côté des managers la durée du stage souhaitée est située entre 4 et 6 mois (à hauteur de 58%).

Par ailleurs, seulement 42% des entreprises attribuent des primes de stage. Une hausse considérable comparée à l’année 2013 où ce taux était de 33,5%. Cette indemnité est généralement comprise entre 1 000 et 2 000 DH (plus de 80%). Les entreprises qui octroient des primes supérieures à 3 000 DH représentent seulement 11%, contre 2% pour celles qui donnent des indemnités comprises entre 2 100 et 3 000 DH.

Enfin, sur l’aspect satisfaction, plus de la moitié des étudiants interrogés déclarent être insatisfaits de leur stage. Idem pour les managers. Cette insatisfaction est corollaire de l’inadéquation entre les besoins exprimés par les étudiants en matière de stage et les attentes des managers en termes de qualité du profil, de rentabilité, entre autres.
En savoir plus sur http://lavieeco.com/news/la-vie-eco-carrieres/stages-linadequation-entre-les-attentes-des-etudiants-et-les-besoins-des-managers-persiste-30485.html#Ym3gfXqyFELdPtAi.99